Environnement Montessori enfant de 2 à 3 ans (24 – 36 mois)

Les terribles deux ans, comme on les appelle, arrivent à grands pas ! Mais vous ne devez pas craindre ce changement transitoire pour votre enfant, il peut être géré. Il existe des stratégies qui peuvent aider cette période à être une transition en douceur. On peut y parvenir en donnant des choix aux enfants pour éviter les luttes de pouvoir, en leur donnant l’occasion d’effectuer les tâches proposées et en leur permettant d’accomplir des choses de manière indépendante. À ce stade, les enfants ont besoin d’être plus indépendants au fur et à mesure qu’ils grandissent. L’environnement peut y contribuer de manière significative.

 

Environnement Montessori 2-3 ans

Comment aménager l’environnement de manière à ce que l’enfant puisse accomplir des choses de manière indépendante. Cela lui donne ensuite le sentiment d’avoir accompli quelque chose et développe ainsi une haute estime de soi. La clé est de mettre en place l’environnement dans lequel il peut réussir à faire les choses par lui-même en toute sécurité. Pour les jeunes enfants, les choses doivent être mises en place étape par étape, ce qui peut être lent et fastidieux pour les adultes mais qui est indispensable pour un enfant qui apprend.

Aménagement de la chambre à coucher

À cet âge, l’enfant peut avoir son propre lit. S’il est trop haut et que vous avez peur qu’il tombe, un matelas peut toujours être mis sur le sol pour le cas où l’enfant tomberait, mais vous remarquerez que lorsque cela se produit une fois, l’enfant apprendra de cette expérience.
Les jouets peuvent être séparés par leur type dans un panier qui contiendra toutes leurs pièces. Permettez à votre enfant de voir ce avec quoi il choisit de jouer sans vraiment faire de dégâts. Les enfants de cet âge ont besoin d’un ordre extérieur pour pouvoir développer leur propre sens de l’ordre intérieur.
Placez ses jouets sur une étagère basse où il pourra y accéder facilement s’il le souhaite. À ce stade, apprenez à votre enfant à ranger les choses lorsqu’il a terminé. Cela lui permet également de contribuer à l’ordre dans son environnement. Faites du rangement une habitude dès maintenant, car il s’agit de bonnes habitudes à conserver toute la vie. Prévoyez un petit tiroir pour les vêtements de votre enfant. Cela lui permettra de choisir ce qu’il veut porter pour la journée, car il peut commencer à montrer sa préférence. Donnez à votre enfant des choix limités afin qu’il s’habille tout de même de manière appropriée en fonction du temps. Par exemple, donnez-lui le choix entre un pull rouge ou bleu pour l’hiver. S’il est incapable de choisir, choisissez simplement pour lui.

Installation de la salle de bains

La routine du coucher devrait maintenant inclure l’heure de la toilette. C’est le moment où il peut s’asseoir sur le pot, se laver les mains et se brosser les dents. Pour que l’enfant ait accès à l’évier et au pot, prévoyez un petit tabouret léger sur lequel il pourra se tenir debout. Faites en sorte qu’il soit léger pour qu’il puisse le déplacer là où il en a besoin. Placez sa brosse à dents et son dentifrice de manière à ce qu’il puisse y accéder lui-même. Placez une brosse à dents et un dentifrice de taille enfant dans un plateau, dans l’ordre d’utilisation. De gauche à droite, placez la brosse à dents, puis le dentifrice et un gobelet sur le bac pour que l’enfant puisse les utiliser. Pour l’heure du bain, prévoyez une petite bouteille de shampoing et de savon que l’enfant pourra utiliser lui-même. Les enfants aiment verser/essorer le savon d’une bouteille et voir les bulles se former. Mettez une petite quantité de shampoing ou de savon dans les bouteilles pour qu’il n’y ait pas de gaspillage s’ils décident de tout verser. Lorsque l’enfant est dans le bain, prévoyez un petit sac ou un filet suspendu au-dessus de la baignoire pour que ses jouets puissent sécher. Ce sac sera également utile pour apprendre à votre enfant à ranger ses jouets tout seul. Ayez un porte-serviettes assez bas pour que votre enfant puisse y mettre sa serviette.

bricolage

Aménagement de la salle de séjour

Dans cet espace, vous pouvez disposer d’une petite étagère pour les jouets qu’il/elle utilise lorsqu’il/elle est en famille. On peut aussi avoir une table et une chaise en bois de taille enfant pour que l’enfant puisse travailler ou jouer. On peut utiliser des crayons de couleur de grande taille ou d’autres supports pour le bricolage, également accessibles à l’enfant. On peut décider de mettre de la peinture à disposition, mais il est préférable de le faire à l’extérieur car le désordre peut être plus difficile à nettoyer à l’intérieur. Vous pouvez également mettre à la disposition de l’enfant un petit tapis sur lequel il pourra travailler à la place de la table. Cela permet de limiter son travail à une certaine zone.

 

Installation du coin repas

À ce stade, l’enfant peut manger la nourriture que la famille propose. L’enfant peut également prendre des repas avec la famille afin qu’il puisse observer l’aspect social approprié des repas. Votre enfant peut être placé dans une chaise haute avec la famille, près de la table, pour qu’il ait un sentiment d’appartenance. Si possible, faites en sorte que l’enfant utilise la même table que la famille. Retirez la table qui l’isole et faites-le pousser sur la table de la famille. L’enfant peut également choisir de manger à sa propre table et sur sa propre chaise. Un enfant peut avoir son propre accès à un tiroir bas dans la cuisine qui peut contenir ses propres ustensiles et son assiette. Les ustensiles et l’assiette ne doivent pas nécessairement être en plastique et peuvent être de la vraie vaisselle légère. Le verre peut également être authentique. Si l’on apprend à l’enfant à prendre soin des choses, à les manipuler avec soin, il peut vous surprendre. Si l’enfant choisit de manger à sa table basse, il ne devrait pas avoir peur que les verres se cassent, car elle se trouve à une courte distance du sol. Cela peut également apprendre à l’enfant à prendre soin de ses propres assiettes, verres, cuillères et fourchettes. Un set de table sur lequel sont dessinés l’assiette, la cuillère, la fourchette et le verre peut servir de guide pour dresser la table. Voir l’activité “Verser une boisson”.

lecture

Matériel Montessori / ” Jouets”

Les livres sont toujours indispensables, quel que soit le stade de développement de l’enfant. Choisissez des livres dont une ou deux phrases décrivent la scène sur la page. Les livres avec de longues histoires risquent de ne pas retenir leur attention très longtemps. Choisissez des livres qui ont un rapport avec leur vie quotidienne. Leur intérêt sera maintenu s’il s’agit de quelque chose qui les concerne et qu’ils voient tous les jours. Il peut s’agir de sujets concernant leur routine quotidienne. Comme toujours, choisissez des livres qui sont réalistes et qui présentent l’ensemble de la photo ou de l’image. Cela permettra à l’enfant de comprendre comment les choses sont réellement. Montessori dit que la fantaisie peut être introduite chez les enfants après 3 ans.

La vie pratique

Montessori a observé que les enfants voulaient participer à l’entretien de leur propre environnement. Elle a alors développé des activités de vie pratique. Il s’agit d’activités que les adultes font tous les jours et que les enfants voient et veulent imiter. Il peut s’agir d’activités aussi simples que le balayage, le nettoyage et l’époussetage, ou aussi complexes que la vaisselle ou les vêtements. Pour la maison, on peut avoir un balai, une pelle et une serpillière de taille enfant. Les enfants aiment nettoyer. laver-fenêtre Dès qu’ils voient un désordre, dirigez-les vers l’endroit où vous pouvez logiquement ranger la serpillière et montrez-leur comment faire correctement, s’ils ne le savent pas déjà en observant l’adulte. Lorsque vous montrez une activité particulière à un enfant, exagérez toujours vos gestes afin qu’il ne rate aucun détail de l’exécution de cette tâche simple que nous, adultes, considérons comme allant de soi. Demandez à votre enfant de vous aider à accomplir les plus petites tâches, comme mettre les vêtements dans le lave-linge, essuyer sa propre table, mettre la vaisselle dans le lave-vaisselle, passer la serpillière, balayer et s’habiller.

Prendre soin de soi

Il s’agit d’activités telles que s’habiller soi-même, en ayant la possibilité d’essayer d’enfiler ses propres vêtements et chaussures. Il peut s’agir de s’exercer à utiliser les velcros, les fermetures éclair et les boutons qui se trouvent dans ses propres vêtements.

Le lavage des mains
Lorsque vous montrez à votre enfant comment se laver les mains, préparez le matériel. Assurez-vous que le lavabo est accessible pour eux et que le savon et la serviette sont à proximité. Espérons que les robinets sont faciles à ouvrir pour l’enfant sans l’aide d’un adulte. Montrez-lui qu’il ne faut ouvrir les robinets que légèrement, sans trop d’eau, pour éviter de gaspiller l’eau. Il s’agit également d’une petite leçon de respect de l’environnement. Prenez du savon et veillez à mettre l’accent sur les bulles qui sont faites. Frottez vos mains lentement et entre chaque doigt, la paume et le dos de la main pour un nettoyage en profondeur. Faites remarquer les bulles qui se forment. Rincez vos mains en insistant également sur le fait que toutes les bulles ont disparu. Séchez vos mains en vous assurant que chaque partie de la main est sèche, y compris entre les doigts.

Prenez soin de l’environnement

Comme nous l’avons déjà mentionné, prévoyez des balais, des serpillières (pour essuyer la table) et des éponges à la taille des enfants pour leur permettre de nettoyer comme les adultes. Un petit arrosoir que l’enfant peut porter lui-même peut également être utilisé. Apprenez à l’enfant où il peut se procurer de l’eau et à marcher très prudemment lorsqu’il porte l’arrosoir afin de ne pas renverser d’eau. Vous pouvez prévoir une petite éponge à l’extrémité du bec verseur pour éviter que cela ne se produise avec les jeunes enfants. Les plantes à arroser peuvent être des plantes d’intérieur en pot ou des plantes du jardin.

Préparation des aliments

Cette activité est la plus amusante et la plus pertinente pour la plupart des enfants. La nourriture est toujours intéressante pour les enfants et la préparation de ce qu’ils vont manger peut même les inciter à manger davantage, puisqu’ils participent ainsi au processus et apprécient davantage le repas. Ces activités peuvent être réalisées sur une table à la taille de l’enfant ou sur le banc de la cuisine, avec un tabouret sur lequel l’enfant peut se tenir debout. Il peut s’agir d’une activité aussi simple que d’apprendre à l’enfant à beurrer ses propres toasts, à laver les fruits, à les couper et même à éplucher les légumes. Ces activités doivent être préparées de manière à ce que l’enfant les accomplisse avec succès et en toute sécurité. Les appareils qui facilitent les choses, comme les épluche-pommes, les coupe-avocat et les coupe-pommes, sont la meilleure façon d’impliquer votre enfant dans la préparation des aliments, car ils rendent les choses assez faciles pour les enfants.

Étendre de la confiture/du beurre sur des toasts ou des crackers

Préparez une petite assiette, un petit couteau et un petit récipient dans lequel vous placerez la confiture. Déposez sur le petit récipient un peu de confiture qui suffira pour un morceau de pain grillé ou de biscuit. Ainsi, il n’y aura pas de gaspillage de nourriture si l’enfant décide d’utiliser tout ce qui est disponible. Montrez toujours lentement à l’enfant comment étaler la confiture en insistant sur les petits détails comme le fait de prendre un petit peu de confiture et de s’assurer que toute la tartine est couverte.

Découpage de la banane

Cette activité nécessite une petite planche à découper, un petit couteau à beurre, une petite pince à aliments et un petit bol. Selon les capacités de votre enfant, demandez-lui d’éplucher la banane en faisant une petite entaille et en lui demandant de tirer simplement sur la peau. Lorsque la peau est complètement enlevée, demandez à l’enfant de la jeter correctement. Prenez la banane et posez-la sur la planche à découper. Prenez lentement le couteau et coupez la banane en petits morceaux. Insistez sur le mouvement de coupe ou sur le fait de pousser le couteau vers le bas. Donnez un tour à votre enfant. S’il ne coupe pas la banane à la bonne taille en raison de la difficulté pour lui, c’est normal. Ils deviendront plus habiles par la suite en s’exerçant davantage. Une fois que toutes les bananes sont coupées, prenez les pinces et mettez chaque morceau de banane dans le petit bol où il pourra être mangé. Lorsque les enfants grandissent et que couper en tranches est devenu une activité facile pour eux, ils peuvent également couper avec un petit couteau tranchant des concombres, des tomates mûres, des courges, des aubergines et d’autres légumes mous.

pomme

Découpage des pommes

Il s’agit d’utiliser une trancheuse à pommes que l’on trouve dans le commerce. Il faut une planche à découper, un couteau bien aiguisé pour l’adulte, une pince et un petit bol. Prenez la pomme et coupez-la en deux horizontalement. La pomme sera ainsi posée sur la planche pour l’enfant, sur un côté plat et stable. Posez la pomme sur le côté plat et prenez le vide-pomme sur la pomme, poussez un peu le vide-pomme pour montrer à votre enfant comment pousser vers le bas. Commencez à le faire pour lui et laissez-le continuer. Vous pouvez l’aider en plaçant vos mains sur les siennes. Une fois que la pomme est coupée de part en part, utilisez la pince pour retirer le trognon et le reste de la pomme pour le jeter dans le bol.

Le langage

L’explosion du langage se produit souvent vers l’âge de 2 ans, lorsque l’enfant commence presque miraculeusement à faire des phrases et à décupler son vocabulaire. Il faut alors soutenir ce phénomène en enseignant à l’enfant davantage de vocabulaire et en devenant un bon modèle de langage. L’enfant commencera à répéter les mots que vous dites, alors faites attention à ce que vous dites et à la manière dont vous le dites. L’enfant n’a pas non plus besoin de parler comme un bébé et il est inutile de prendre une voix aiguë lorsque vous lui parlez. Parlez-lui comme vous le feriez avec une autre personne. Parlez-lui clairement pour qu’il puisse assimiler ce que vous lui dites. Lorsque les enfants de cet âge articulent mal certains mots, ne les corrigez pas. Cela pourrait rendre l’enfant craintif à l’idée d’essayer de nouveaux mots, mais donnez plutôt l’exemple. Répétez-le après lui lorsque vous lui répondez. Il saura ainsi qu’il s’est trompé sans être humilié. Parlez des choses aux enfants avec des phrases complètes. Essayez d’expliquer le pourquoi des choses pour qu’ils comprennent. Le meilleur modèle linguistique qu’ils peuvent avoir est l’adulte.